Alger vu de l'Aurassi

Alger & le tourisme…

L’Algérie n’est pas connue pour son tourisme, mais en ayant déjà bien parcouru son voisin le Maroc, je m’attendais naïvement à retrouver à peu près la même ambiance lorsque je suis parti en déplacement quelques semaines à Alger… Bon ok, j’aurais pu m’en douter un peu : il faut un visa spécifique et payant pour l’Algérie là où n’importe quel touriste Français peut entrer au Maroc avec juste un passeport !
Finalement, les deux pays ne sont pas vraiment comparables : l’Algérie est beaucoup plus développée et riche que son voisin, grâce au pétrole. Conséquences de ce développement rapide : la population a rapidement augmenté et de plus en plus d’Algériens ont pu acheter un véhicule, du coup les routes sont totalement encombrées toute la journée, à Alger et autour. Heureusement, la pollution n’est pas encore un problème trop important.

Côté tourisme, oubliez les souks, les petits marchés traditionnels ou encore les ânes et leurs vieilles charrettes qui partagent les routes avec les voitures… Il y a tout de même de beaux quartiers à Alger, avec des bâtiments Hausmaniens, datant d’avant l’indépendance. Ils sont mal entretenus, mais ont un vrai charme ! En revanche, il est parfois difficile de les prendre en photo : d’une part les locaux des quartiers populaires sont peu habitués aux touristes et n’apprécient guère les photos, et d’autre part les policiers des quartiers riches vous sautent dessus à la moindre photo prise, afin de vous demander de la supprimer… « Je prenais juste en photo la mer ! » « Oui, mais supprimez la photo, sinon c’est que vous préparez un attentat ». Ha ouais, carrément. Un ministre menacé semble habiter à chaque coin de rue…

Alger vu de l'Aurassi

Côté logements, j’y étais pour raisons professionnelles alors j’ai fait plusieurs hôtels, du Hilton à l’Aurassi (très jolie vue depuis ce dernier, si vous choisissez chambre avec vue sur la mer en étage supérieur, pour 10% plus cher qu’une chambre avec vue « jardin »). Evitez le Mercure pour raisons de propreté. A noter que même dans ces grands hôtels, on ne traite pas vraiment le client avec un grand respect : du personnel de l’hôtel peut rentrer dans votre chambre la nuit car « ils pensaient qu’il n’y avait personne » (mais en voyant qu’il y a quelqu’un, ils ne s’excusent pas et c’est limite vous qui êtes en tord…). Commandez 10 fois le même plat, il manquera toujours quelque chose (pas d’accompagnement, pas de sauces, pas de couverts ou serviettes, pas de verre pour la boisson…).

TripAdvisor vous le confirmera, il n’y a pas énormément de choses à faire et voir pour un touriste en Algérie, même si certaines parties de la ville sont jolies. Si l’on ajoute à ça les difficultés de circulation et de prise de photos, alors je ne recommanderais pas vraiment ce pays… Je précise toutefois, que malgré mes 15 semaines sur place je n’ai pas eu le temps de visiter d’autres villes, le pays ne peut probablement pas se résumer à l’ambiance de sa capitale !

Alger de nuit

A noter toutefois que les revenus liés au pétrole ont chuté ces derniers mois : l’Algérie devra revoir son économie, peut-être ces changements incluront une ouverture au tourisme !