Lombok : plages désertes du sud

Pour rejoindre Lombok de Bali, nous avons pris le ferry à Padang Bay.

5 h de voyage et le temps de mesurer l’importance qu’ont les coqs de combat pour les indonésiens. L’un deux voyageait avec son animal, transporté dans un panier et très vite libéré. Tout au long du voyage le coq a été caressé, épouillé, nourri. Des passagers venaient tour à tour l’observer, le tâter,  féliciter le propriétaire. Le coq était drogué (au sens médical!) pour rester calme au cours du voyage.

Arrivés au port de Lombok, nous partons directement pour Kuta Lombok que l’on rejoint assez rapidement. Nous arrivons dans un village installé au bord de la mer, où l’on sent à la fois la quiétude de la vie locale et la fièvre touristique qui commence à envahir le lieu : les panneaux proposent les derniers terrains côté bord de mer à prix forts.

Kuta Lombok est avant tout un repère pour surfer, avec les restaurants et boutiques qui vont avec.

Nous louons un scooter pour explorer les sites environnant.  La location de scooter est très facile et très abordable.

La piste permettant de rejoindre les sites situés à l’ouest de Kuta est pas mal abîmée, surtout après la saison des pluies et compte de belles pentes sableuses ! Nous aiderons d’ailleurs en route un camion pick up qui n’arrivait pas à repartir dans la pente… Des portions de route étaient en train d’être aménagé, les conditions devraient donc s’améliorer. La route sinue entre les champs et les hameaux. Nous rencontrons quelques troupeaux de buffles et de vaches sur lesquels un vieillard ou un jeune garçon veille.

Sur la route du sud de Lombok (ouest de Kuta)

Les plages découvertes sont tout simplement magnifiques et quasi désertes. Malgré la protection offerte dans les baies, la puissance des vagues était impressionnante et le barbottage n’était pas de mise. Quelques jours auparavant, un séisme avait secouer les Philippines, sans doute cet évènement a joué un rôle dans l’agitation de la mer.

P1130170